Cliquez dans les tableaux pour obtenir leur explication.

Pendant mon exposition de 2011, à la Chapelle Vaugelas à Chambéry, beaucoup de personnes sont venues me parler en disant « je ne comprends pas vos tableaux. Qu'est-ce que vous avez voulu dire en peignant ça ?... ».

L'artiste n'a pas nécessairement besoin de tout expliquer. Particulièrement les artistes non figuratifs.

Pourtant, je comprends l'interrogation des visiteurs de mon expo, d'autant plus qu'avant de m'intéresser à cette forme d'art, je me suis maintes fois posé cette question.

Sans vouloir tout dévoiler, car là n'est pas l'objet de ces pages, j'ai eu envie d'expliquer ici la démarche et la réflexion qui a été lé mienne pour aboutir à certains tableaux.

Pour ma part, chez les artistes, le fait de comprendre la démarche intellectuelle qui a amené à une création, toute cette réflexion
qui préside au tableau, et qui le précède -- chez les artistes du 20è siècle par exemple -- m'a « libérée » et fait (enfin) m'intéresser à l'art abstrait.


Et c'est la raison pour laquelle j'avais envie d'écrire ces pages, mais également mon livre. C'est une sorte d'initiation du spectateur de mes tableaux à mon univers de peintre et donc d'humain.

 

« (...) l'art abstrait tourne le dos à la figuration, à la représentation

du monde. Partant, c'est le plus déroutant pour le spectateur qui perd ici toutes ses habitudes de lecture directe et immédiate de l'oeuvre d'art.
A double titre, l'artiste est donc sommé de s'expliquer. Pour le contenu de l'oeuvre qui parait inaccessible, d'abord, mais aussi pour le bouleversement provocateur des coutumes du monde de l'art.
L'oeuvre ne « représentant » plus rien reste pourtant considérée comme possible discours (...). Sous peine de désaveu complet. On dirait dans ce cas « cela ne représente plus rien », « cela n'a ni
queue ni tête », ou « cela ne veut rien dire».
Ce qu'on attend par conséquent de l'artiste c'est qu'il offre une traduction de son oeuvre ».

Philippe SERS - Mars 1988
Introduction de l'édition de 1989 de « Du Spirituel dans l'art, et dans la peinture en particulier » de Wassily Kandinsky