"Le sens n'est pas donné définitivement. Il se fait et se défait... 

Il faut admettre que l'oeuvre échappe à l'artiste. C'est une affaire à trois : l'oeuvre, l'homme qui l'a fait et celui qui le regarde."

Pierre SOULAGES

"Quel que puisse être le nombre des commentaires, ils ne sauraient
expliquer nos peintures. Leur explication doit naître d'une expérience profonde qui s'instaure entre le tableau et le spectateur.


La juste manière de regarder l'art est un authentique mariage des sens.»

MARK ROTHKO (1903-1970)

Laque N°44 - Polyptyque modulable.

 

 

 

_______________________________________

_______________________________________

 

Comme l'ont exprimé bien avant moi les expressionnistes américains (Rothko, Barnet Newman, Polock,...), Soulages, et bien d'autres, une fois que l'artiste a présenté son tableau au public, le tableau lui échappe. 

C'est un peu comme si le tableau passait de l'état d'enfant du peintre, à celui d'adulte entièrement indépendant de son géniteur : il démarre une vie propre, une existence et une réalité qui n'appartiennent plus à l'artiste, mais qui lui sont conférées par les spectateurs qui le voient.

J'ai eu envie d'aller plus loin dans cette idée et j'ai conçu le polyptyque que j'ai dénommé Laque N°44, comme un tableau composé de 7 panneaux, que le spectateur -- l'acquéreur -- composerait, agencerait à son gré.  L'acquéreur prendra ainsi part à la composition du tableau.

J'ai donné ici quelques versions possibles de ce tableau. Mais tout reste à faire ...

L'important, c'est l'émotion que votre agencement des panneaux vous procurera.